Tout savoir sur le Slow Design

Ralentir, se forcer à aller moins vite dans son rythme de travail, de vie, de consommation... Nous avons tous été marqués par cette obligation de mettre un coup d’arrêt à nos vies, en 2020, en raison de la pandémie. Une tendance amorcée depuis plusieurs années déjà.

En effet, une certaine volonté de consommer moins et mieux avait déjà fait son apparition dans divers domaines : s’habiller, se nourrir, se loger d’une autre façon, casser le rythme de consommation effrénée qui prévalait depuis les années 1990… Ces nouveaux principes de consommation ont émergé depuis une vingtaine d’années, et sont devenus de plus en plus en vogue auprès des consommateurs. Une nouvelle tendance qui a été baptisée slow design, et qui répondait à de nouvelles aspirations dans tous les domaines.

Qu’est-ce que le slow design ?

lampe slow design

Difficile de parler du slow design sans jeter un œil dans le rétroviseur… Retour vers les années 1990, et la tendance du fast design, popularisée par des multinationales comme Ikea ou encore H&M.

Le fast design apparu dans le domaine de la décoration ne faisait que décliner un engouement déjà constaté dans l’industrie textile. Car la mode avait déjà donné le la, avec des collections se renouvelant de plus en plus vite, et des garde-robes qui voyaient défiler sans arrêt de nouveaux vêtements. L’idée du fast fashion, puis du fast design, a été de produire plus, plus vite, plus souvent et toujours moins cher. Portées par un marketing redoutable et des prix très attractifs, les marques qui se sont lancées dans cette démarche nous ont habitués à renouveler notre garde-robe ou notre décoration le plus souvent possible.

Emporté par cette vague de prix abordables souvent associés à une qualité discutable, le consommateur s’est habitué à consommer du jetable. Une étude du cabinet McKinsey a révélé le résultat suivant : « en moyenne une personne achète 60% plus de vêtements et les garde moitié moins qu’il y a 15 ans ».

Mais certains ont vite remarqué que ces concepts de fast fashion et fast design n’étaient en réalité, le plus souvent, qu’une mode bon marché avec un impact important sur notre empreinte carbone.

Dès 2002, Alastair Fuad-Luke, professeur de design à l’université de Bozen-Bolzano en Italie, commença à introduire la notion de slow design. Se présentant aujourd’hui encore comme un activiste, sa démarche avait déjà pour but de nous faire réfléchir à nos habitudes de surconsommation. L’universitaire voulait motiver ses pairs designers à fabriquer de façon durable et éco-responsable, pour répondre principalement aux besoins des individus tout en respectant l’environnement.

Aujourd’hui, l’injonction garde encore tout son sens… Selon le ministère de la Transition écologique, « la quantité de déchets d’éléments d’ameublement (DEA) a beaucoup augmenté ces trente dernières années, du fait de changements d’habitude de vie et de consommation, mais aussi de la durée de vie limitée des produits bon marché ».

Ce mouvement ne s’est pas concentré seulement sur le design et le fashion. En cuisine, l’idée de slow food était déjà présente depuis les années 80, avec une conception d’une alimentation célébrant biodiversité et traditions. Cette recherche de slow food s’est renforcée au début du 21e siècle avec une démarche encore plus volontariste, incitant les consommateurs à modifier leurs habitudes alimentaires, prendre le temps de faire à manger et profiter des plaisirs de la table. Une conception à l’opposé de la restauration rapide.

Les points clés du slow design ou les valeurs du slow design

abat-jour slow design

Les points clés du slow design tendent à un objectif commun : consommer mieux, moins et de façon éco-responsable.

Pour atteindre cet objectif, les entreprises qui souhaitent distribuer des articles en adéquation avec la démarche de slow design ont essayé d’adapter leur système de production, de distribution ou de communication. Engagées dans le développement durable, elles visent à respecter des valeurs en phase avec une production éthique. En proposant des créations en lien avec la nature, elles insistent sur la place que doivent y occuper les consommateurs, mais mettent aussi en valeur le travail artisanal. On retrouve en général, dans le style des fabricants adeptes du slow design, cinq étapes incontournables :

  • L’utilisation de matériaux recyclés pour fabriquer leurs articles, voire un recours à l’upcycling qui permet de créer à moindre coût
  • Une volonté de réduire, voire de supprimer l’utilisation du plastique dans les packagings, pour ne vendre des produits que dans des emballages éco-conçus et recyclables,
  • Une valorisation des créations artisanales, pour remettre le savoir-faire et les traditions au cœur de la production, et privilégier des quantités réduites plutôt qu’industrielles,
  • Un stylisme et une structure simples, permettant une fabrication aisée des pièces et leur offrant une longue durée de vie, pour préserver les ressources et l’environnement,
  • Un objet au design intemporel, non sujet aux modes, mais centré sur les besoins des utilisateurs.

Si vos idées déco sont guidées par des concepts similaires pour l’équipement de votre maison, vous pouvez affirmer que vous êtes dans le mouvement slow !

 

Le slow design dans votre maison

Un aménagement light et naturel

Côté déco de la maison, adopter le concept slow vous motivera à repenser votre intérieur, en faisant aussi le tri dans vos besoins et donc dans votre équipement. Vous adopterez rapidement la théorie du less is more et ce minimalisme vous apportera plus de confort et de sérénité.

Concrètement, s’inspirer du slow design, c’est par exemple :

  • choisir des matières naturelles pour votre linge de lit, votre tapis, craquer pour un fil électrique tissé en matière naturelle lin de France Hoopzï qui donnera du cachet et un charme plus raffiné à votre déco. Que ce soit dans votre chambre ou votre salon, les éléments naturels ont leur place partout !
  • déplacer table, chaises, et autres meubles pour permettre à la lumière naturelle d’inonder votre salon. Faire le choix de suspensions luminaires de qualité avec une suspension bois ou en osier pour améliorer votre éclairage.
  • ne s’équiper que de meubles et de décoration dont vous avez besoin, conserver l’essentiel pour vous recentrer sur vous-même et vivre dans une ambiance plus apaisante.

Opter pour ce style de déco c’est faire le choix d’un intérieur épuré qui n’étouffe pas votre chambre, votre cuisine ou votre salon, et ressentir une sensation de liberté dans votre maison. Vivez dans une atmosphère reposante et slow !

Les matériaux du slow design

luminaires slow design

Choisissez des éléments écologiques et naturels mais aussi issus du recyclage, tels que le bois brut, le lin, la laine, l’osier, mais aussi le marbre et le cuivre. Des matériaux nobles qui vous permettront de vous sentir proches de la nature.

La tendance slow design est écologique, les matières naturelles y ont une place-clé ; celles issues du recyclage sont aussi les bienvenues dans ce mouvement puisqu’elles respectent l’environnement.

Hoopzï, société engagée dans le mouvement slow design, a ainsi choisi de créer une gamme d’abat-jour en biomatériaux qui permet de valoriser les déchets d’huîtres en optant pour un design intemporel. Retrouvez aussi nos suspensions matières naturelles pour habiller votre intérieur ! Un joli abat-jour bois suspendu à un fil électrique tissé en lin sera en adéquation parfaite dans une décoration au concept slow déco.

Les couleurs du slow design

Si cette tendance peut se décliner dans tous les styles, elle pousse à choisir des meubles et des accessoires de décoration caractérisés par leur simplicité et leur faible impact environnemental.

Pour suivre la tendance jusqu’au bout, il est conseillé de ne pas mélanger trop de couleurs dans votre intérieur, afin de préserver une neutralité qui garantira l’harmonie et la douceur. Pour des éléments de déco qui s’intègrent facilement dans votre intérieur, choisissez des coloris neutres et pastels.

Blanc cassé, kaki, beige, mais aussi des teintes pales brique ou rose, sont les grandes nuances gagnantes ! Elles créent une harmonie douce et apaisante pour votre décoration slow.

lampe bureau slow design

Hoopzï et le slow design

La marque Hoopzï depuis sa création s’inscrit dans le mouvement slow déco, avec un design intemporel, qui privilégie la fabrication de produits durables et non jetables.

Hoopzï, fournisseur luminaire pour professionnel et particuliers, évite le plastique tout au long de sa chaîne de production. Ainsi depuis 2019, notre marque de suspensions luminaires a supprimé les emballages plastiques pour un packaging éco-conçu en kraft.

Nous avons par ailleurs décidé depuis plusieurs années de prouver notre engagement dans une démarche durable en offrant une garantie de 10 ans sur l’entièreté des produits. Acheter Hoopzï, c’est acheter un bien de consommation durable.

abat-jour slow design

En 2022, Hoopzï a continué de s’engager pour une fabrication en adéquation avec les valeurs slow design en décidant de tisser sa gamme de fil électrique en tissu avec du lin français. Le lin, contrairement au coton, ne demande pas d’irrigation ni de produit phytosanitaire. Le lin qui recouvre les fils électriques Hoopzï provient exclusivement de France et bénéficie de la certification 100% european flax.

2022 marque aussi la naissance du premier objet design en biomatériaux d’huître, un abat-jour pour habiller vos luminaires de façon originale et en phase avec la nature.

Enfin, il ne faut pas oublier que la gamme de suspensions luminaires Hoopzï permet à un grand nombre d’artisans, artistes et amateurs de upcycling de concevoir leurs propres luminaires.

Le slow living, ce changement de rythme qui dit non à la surconsommation a encore de multiples façons d’envahir nos vies. Voyages, cuisine, travail, quel slow consommateur serez-vous ?

You have successfully subscribed!
This email has been registered